Habitat

Forêts claires avec une grande proportion de vieux arbres à écorce grossière, souvent des chênaies, mais aussi des peuplements avec des bois tendres (peupliers, saules), des forêts alluviales à bois durs et à bois tendres, des aulnaies et des charmaies. Aussi dans les paysages cultivés semi-ouverts avec des peuplements aux allures de parc, dans les haies et les bosquets champêtres. Autrefois fréquent dans les vergers hautes tiges, n'apparaît presque plus dans les vergers exploités intensivement. Une grande offre en bois mort sur pied semble importante. Plutôt rare dans les forêts dominées par le hêtre; dans les forêts fermées, tout au plus en bordure.

Exigences en surface

Varie selon l'habitat, au maximum 1 ou 2 couples /10 ha.

Nourriture

Presque exclusivement animale. Ne hache pas le bois (petit bec!). Recherche les insectes et les larves sur les rameaux et les feuilles. En hiver, vit principalement d'insectes (coléoptères) et de larves qui hibernent dans et sous l'écorce.

Menaces

  • Destruction des forêts alluviales.
  • Disparition d'arbres importants pour la nourriture et la nidification.
  • Proportion de bois mort trop faible (révolutions trop courtes).

Promotion

    • Protéger les forêts alluviales.
    • Conserver les peuplements de vieux bois.
    • Laisser le bois mort.
    • Préserver les arbres à cavités.

    Répartition en Suisse

    Colonise principalement les plaines du nord de la Suisse et le Plateau, pénètre aussi dans les vallées alpines du Rhône et du Rhin. Présence ponctuelle au Tessin, absence en Engadine et dans les vallées sud des Grisons. Répartition concentrée jusqu'à 700 m, exceptionnellement audessus de 1000 m.

    Principales caractéristiques: Le plus petit des pics européens, de la taille d'une mésange charbonnière. Plumage noir et blanc; ailes et bas du dos rayé; flancs légèrement striés; dessous sans rouge; calotte rouge carmin chez le mâle, foncée chez la femelle.

    Taille et poids: 15 cm, 18–22 g

    Espèces semblables: Toutes les espèces semblables sont plus grosses. Pic épeiche, pic mar et pic à dos blanc: contrairement au pic épeichette, sous-caudales rouges. Pic épeiche et pic mar avec des taches alaires blanches en plus.

    Nidification: Cavités d'arbres qu'il creuse lui-même, la plupart du temps dans le bois pourri ou mort

    Ponte: 1 ponte de 4–6 oeufs

    Incubation: 12–14 jours

    Séjour au nid: 18–20 jours

    Comportement migrateur: Sédentaire

    Population en Suisse: 2'500–3'000 couples

    Tendance: Peu d'indications sur l'évolution des effectifs. Répartition stable.

    Liste rouge suisse: Non menacé