Dans l’exploitation forestière, on distingue deux échelons de production: Le premier échelon de production comprend la création de peuplements, les soins aux jeunes peuplements, la protection de la forêt, les mesures de protection contre le gibier et l’élimination des rémanents de coupe. Le deuxième échelon de production comprend la récolte du bois, le cubage, la préservation du bois ainsi que le transport du bois.

En complément des Modèles de productivité de la récolte de bois HeProMo existants, l'Institut fédéral de recherches WSL a développé des modèles de productivité pour les domaines suivants du premier échelon de production :

  1. Plantation
  2. Elagage de mise en valeur
  3. Eclaircie positive
  4. Fauchage ponctuel dans le rajeunissement
  5. Protection contre le gibier (protection individuelle et clôture)
  6. Mesures contre la reptation de la neige
  7. Création de sentiers d'accès

Le choix des modèles s'est fait sur la base d'une enquête menée en 2018 auprès de tous les gestionnaires de triage forestiers et d'entreprises forestières en Suisse. Ceux-ci pouvaient indiquer quels travaux du premier échelon de production étaient considérés comme importants par la pratique et devraient être soutenus par des bases de calcul. Le logiciel JuWaPfl (provenant du terme allemand « Jungwaldpflege »), qui comprend les sept modèles de productivité, permet d'estimer ou de précalculer le temps, la productivité et les coûts des différents processus du premier échelon de production à l'aide de quelques valeurs d'entrée importantes.

Interface utilisateur

La figure 2 montre l'interface utilisateur graphique en utilisant l'exemple du modèle de l’élagage de mise en valeur. Les interfaces utilisateur de tous les modèles sont, par principe,  structurées de la même manière. Dans la partie sur fond gris, les paramètres d’entrée sont saisis dans les champs ou sélectionnées dans les champs déroulants. Dans la partie inférieure sur fond jaune apparaissent les résultats pour les temps et les coûts pour des différentes positions importantes ainsi que les totaux. Les temps et les coûts sont généralement indiqués par unité (arbre, ouvrage etc.) ainsi que par surface. Au simple changement d'une variable d'entrée, les résultats sont automatiquement mis à jour. De cette façon, l’influence d’une certaine valeur d’entrée sur les temps et les coûts peut être vérifiée rapidement et facilement.

Le document de base pour le modèle respectif, sous forme de fichier PDF, se trouve en haut de l’interface utilisateur sous « Fichier ». Ce document montre comment les processus de travail ont été définis, sur quelles données le modèle se base, la structure de ce dernier ainsi que son domaine d'application spécifique. Il est aussi possible de créer une fiche technique, en format PDF, avec toutes les valeurs d'entrée et les résultats. Il est ainsi possible d'archiver ou d'imprimer une estimation de coûts. Sous « Unité monétaire », l’unité monétaire des champs d’entrée et de sortie peut être modifiée de CHF à EUR. Si nécessaire, il sera possible d’introduire encore d’autres devises.

Des boutons d’information bleus ont été insérés pour les champs de saisie qui ne pourraient pas être clair, derrière ceux-ci se trouve un champ de texte avec des explications. En plus ces boutons d'information peuvent être utilisés pour mettre en évidence des liens dans le logiciel afin de faciliter l'utilisation du modèle de calcul pour l'utilisateur.

Domaines d’application

Les principaux utilisateurs des modèles de productivité seront les entreprises forestières publiques. La pratique dispose ainsi à nouveau d'une source fiable pour comparer les ressources utilisées pour le 1er échelon de production avec une référence. Dans l'enseignement, par exemple, le logiciel peut être utilisé pour montrer clairement quels sont les processus coûteux du 1er échelon de production et quels sont les facteurs qui influencent particulièrement les coûts du processus choisi.

Des comparaisons de méthodes de travail, pouvant servir d’aides à la décision, peuvent également être réalisées à titre d’exercices. Le logiciel peut fournir aux services de la Confédération et des cantons des indications utiles pour la détermination et la révision des taux de subvention et le calcul des dépenses dans le contexte des estimations de la valeur forestière et d'autres applications similaires.

Enfin, avec JuWaPfl, une autre base de travail est à disposition du monde scientifique. A titre d’exemple, les modèles de productivité de la récolte de bois (HeProMo) sont utilisés dans l'inventaire forestier national pour calculer le temps et les coûts de la récolte des bois. Les nouveaux modèles de productivité JuWaPfl pourraient constituer ici une base précieuse pour les analyses quantitatives du 1er échelon de production.

Perspectives

Au fil du développement du logiciel, il a été démontré qu'il serait judicieux de compléter les modèles de calcul par d'autres travaux. A titre d’exemple on peut mentionner le modèle de protection contre l’abroutissement du gibier, où il serait souhaitable d’ajouter la protection individuelle avec un manchon en plastique, une protection qui s'est répandue dans la pratique forestière ces dernières années.

Télécharger

Modèles de productivité pour les soins aux jeunes peuplements : JuWaPfl.jar (18 MB). Si vous rencontrez des problèmes lors du téléchargement, veuillez utiliser le fichier zip : JuWaPfl.zip (18 MB). Celui-ci contient le fichier « .jar ». Le logiciel ne nécessite aucune installation. Il fonctionne aussi bien sur les systèmes Windows que sur les systèmes Apple. Le fichier « .jar » peut être lancé directement par double-clic, sans installation. Pour cela, une version actuelle de Java doit être installée sur votre ordinateur.

Utilisateurs de Windows : si le démarrage par double-clic sur JuWaPfl.jar ne fonctionne pas alors que Java est installé sur l'ordinateur, vous pouvez copier le fichier JuWaPfl.exe dans le même répertoire que JuWaPfl.jar et ensuite démarrer JuWaPfl par double-clic sur JuWaPfl.exe.

Traduction: Fritz Frutig (WSL)