Habitat

Cherche sa nourriture dans les terres cultivées ouvertes, exploitées extensivement. Niche dans des cavités en forêt (souvent d'anciennes loges de pic noir) ou dans des sites aux allures de parcs, bosquets riverains ou groupes d'arbres. Distance entre les zones de nourrissage et de nidification: jusqu'à 2 km.

Exigences en surface

Vit sur des grandes surfaces, environ 0,5 couple / km2.

Nourriture

Presque uniquement des semences, graines (p. ex. céréales et graminées) et des baies (en automne souvent myrtilles et framboises). Cherche sa nourriture surtout dans les champs, les prairies rases et les clairières en forêt. Parcourt jusqu'à 2 km en vol pour se nourrir.

Promotion

    • Augmenter l'offre en cavités par prolongation des révolutions.
    • Maintenir les vieux hêtres et chênes, laisser debout les arbres malades et les arbres à cavités.
    • Garantir et améliorer la base de nourriture hors forêt en favorisant la flore d'herbes sauvages dans les surfaces agricoles (surfaces de compensation écologique).
    • Poser des nichoirs lorsque l'offre en cavités est insuffisante

    Le pigeon colombin utilise les loges de pic noir et profite donc aussi des mesures en faveur de ce dernier

    Répartition en Suisse

    Sur le Plateau et dans le Jura, avec fréquence diminuant d'ouest en est. Jamais de grandes densités. Isolé dans les Préalpes. Le plus fréquent entre 400 et 700 m. Rare à plus haute altitude, mais monte jusqu'à 1300 m dans le Jura. Absent dans les Alpes centrales et au Tessin.

    Principales caractéristiques: Semblable (grandeur et aspect) au pigeon biset domestique. Plumage gris-bleu; taches au cou avec des reflets verts et lie de vin. En vol, gris au croupion et sous les ailes; doubles barres alaires courtes et noires; pas de différences entre les sexes.

    Taille et poids: 33 cm, 250–340 g

    Espèces semblables: Pigeon biset domestique: en vol, le croupion et le dessous des ailes clairs. Distinction entre pigeon colombin et pigeon biset sauvage parfois difficile en campagne. Pigeon ramier: plus grand, en vol, grandes bandes blanches alaires bien visibles.

    Nidification: Arbres creux, souvent anciennes loges de pic noir, rarement anfractuosités dans les rochers

    Ponte: 2 à 4 pontes de 2 oeufs

    Incubation: 16–18 jours

    Séjour au nid: 20–30 jours

    Comportement migrateur: Migrateur à courte distance, diurne

    Population en Suisse: 1500–2500 couples

    Tendance: Recul depuis les années 50, aggravation dans les années 70. Effectifs apparemment stabilisés aujourd'hui, restent considérés comme faibles.

    Liste rouge suisse: Non menacé