Article(s)

Auteur(s): Doris Hölling (WSL)
Rédaction: WSL, Suisse
Commentaires: Cet article a reçu 0 commentaires
Évaluation: A mes favoris Aperçu avant impression 39.039.039.039.039.0 (6)

Le laboratoire forestier de Zurich – aujourd’hui et dans 100 ans

Le laboratoire forestier de Zurich – aujourd’hui et dans 100 ans

Depuis des millénaires, l’être humain et la société sont fortement marqués par leur étroite relation avec la forêt et l’utilisation de produits forestiers, et ils le seront encore longtemps. Telle est la thématique traitée dans le laboratoire forestier de Zurich sur le site d’Hönggerberg. À l’occasion du 100e anniversaire de leur association, les propriétaires forestiers zurichois mettent en place un projet durable – tout au moins pour les cent ans à venir. Celui-ci vise à donner davantage d’informations à la population, mais aussi aux spécialistes, sur la forêt entretenue et exploitée par l’être humain, et à les sensibiliser aux questions actuelles et futures du traitement sylvicole. Les longs cycles de la croissance des arbres et des forêts requièrent une orientation sur le long terme, ainsi qu’une organisation et une conception adaptées. La fondation d’une association faîtière, composée de propriétaires de forêt, d’autorités et de partenaires de recherche, marque l’atteinte de cet objectif. La concrétisation de cet "ouvrage du siècle" peut désormais commencer.

Das Waldlabor Zürich heute und in 100 Jahren
Fig. 1 - Présentation du laboratoire forestier de Zurich dans la brochure d’information de WaldZürich

Avec le laboratoire forestier de Zurich, l’association des propriétaires de forêt zurichois souhaite envoyer un message de durabilité en laissant au monde des spécialistes et à la société un héritage à l’impact durable.

Vision

Le laboratoire forestier de Zurich est un lieu de formation et de recherche axé sur les expériences vécues, où tout tourne autour de l’entretien et de l’exploitation des forêts. Au cœur du laboratoire se trouve la forêt sous influence anthropique, la "forêt cultivée".

La vision est la suivante: le laboratoire forestier de Zurich est le premier projet de ce type en Suisse. Il porte sur un horizon temporel de 100 ans et a un rayonnement national. Il se concentre sur différentes formes d’entretien et d’exploitation de la forêt, sur les prestations des propriétaires forestiers et l’importance des prestations forestières pour la société et ce, toujours sous le signe de la durabilité. Il se situe à l’interface entre pratique forestière, société et recherche. Il est connu au sein de la population et dans les écoles du canton de Zurich et des cantons avoisinants. Les visiteurs en forêt peuvent suivre ses développements, comprendre les processus qui se déroulent au niveau de l’écosystème et de l’exploitation, et s’identifier à long terme aux lieux forestiers. Le laboratoire forestier de Zurich est aussi un lieu de détente et de loisirs. Il est très connu dans les cercles forestiers spécialisés de Suisse. Tous les spécialistes forestiers de tous niveaux le visitent au moins une fois au cours de leur formation.

Que s’est-il passé jusqu’à présent?

Dès l’automne 2013 ont débuté les premiers travaux préparatoires pour le 100e anniversaire de l’association WaldZürich. C’est de cette période que date aussi la première ébauche d’un laboratoire forestier avec le titre provisoire: "Laboratoire forestier de Zurich / forêt miniature comme lieu d’apprentissage – exploitation forestière pour petits et grands". "Quelque chose de durable" devait être créé. C’est ainsi qu’est née l’idée d’un laboratoire forestier en tant que lieu d’expériences, d’apprentissage et de recherche autour de l’exploitation forestière. Fin 2017, le Conseil d’État du canton de Zurich allouait au projet un demi-million de francs issu du fonds de loterie et le qualifiait de "pionnier". En 2018, une commission composée de membres des organisations faîtières élaborait les structures fondamentales et les instruments adaptés en vue de la mise en place et du bon fonctionnement de ce projet complexe. La fondation de l’association faîtière "Laboratoire forestier de Zurich", le 27 février 2019, marquait le coup d’envoi de la mise en place concrète et de l’exploitation du projet.

Organisation

L’exploitation du laboratoire forestier de Zurich est assurée par l’Association "Laboratoire forestier de Zurich". Les membres fondateurs de l’association sont les six institutions faîtières suivantes:

  • Ville de Zurich
  • Canton de Zurich
  • ETH-Zurich
  • WSL à Birmensdorf
  • Association du personnel forestier zurichois
  • WaldZürich, 
  • Association des propriétaires forestiers zurichois

Les offres proposées dans le laboratoire forestier de Zurich sont des projets et des événements réalisés ou organisés par les institutions faîtières ou par des tiers. Entre l’association, la communauté des propriétaires de forêt et les organisations faîtières ou partenaires, des accords indivuels règlent les modalités spécifiques de l’ensemble des offres.

Organisation
Fig. 2 -   Organigramme – L’organisation dispose d’une structure délibérément très allégée (en allemagd) Cliquez sur la figure pour l’agrandir!

L’association emploie un secrétariat qui coordonne la préparation, la mise sur pied et le bon fonctionnement des projets et des événements, tout en assurant les principales tâches de communication. Elle est responsable en outre de l’exploitation du laboratoire forestier. Cela signifie que la collaboration des organisations faîtières participantes et leur mise en réseau sont tout autant promues que la communication et la commercialisation des offres et prestations du laboratoire forestier. L’association effectue aussi la coordination entre les différents projets et veille à ce que la collaboration entre propriétaires forestiers et partenaires de projets fonctionne bien. Elle assure par ailleurs une bonne gestion des flux de visiteurs en forêt, la communication des informations données et enfin l’administration de la marque collective "Laboratoire forestier de Zurich". L’association se charge également de l’organisation de manifestations, de la création, du développement et de la promotion d’offres dans le cadre des programmes annuels et des ressources disponibles.

Chaque année doit avoir lieu un événement de transfert d’informations où se tiennent des échanges d’expériences issues de la pratique forestière, de la recherche et du grand public.

Aufbau Waldlabor
Fig. 3 –  La mise sur pied du laboratoire forestier de Zurich s’étend jusqu’à fin 2021 et se déroule en trois étapes (en allemand). Cliquez sur la figure pour l’agrandir! 

Phase de constitution la (2018 – 2020); Phase de constitution la (2018 – 2020);

Phase de constitution II (2022 – 2025)

Constitution du laboratoire forestier de Zurich

Entre 2018 et 2021 a lieu la phase de mise en place du laboratoire forestier, alors que dès 2022 doit commencer celle du fontionnement normal.

Lors du fonctionnement normal, les finances se répartissent en deux blocs:

  1. Association
  2. Projets et événements

L’association finance ses dépenses grâce aux cotisations de ses membres, aux contributions de coordination issues des projets et des événements, ainsi que par des recettes provenant de la vente des produits et des prestations, des contributions financières de la Confédération et du canton, des contributions de sponsors et de donateurs, ou encore des financements de tiers.

Terrain et infrastructure

Le laboratoire forestier s’étend sur un terrain d’un seul tenant qui couvre environ 150 ha de forêt sur le site zurichois d’Hönggeberg; il est réparti en unités de surface de 5 à 10 ha chacune, aménagées sur le long terme. La délimitation s’effectue sur la base des conditions de propriété et de critères topographiques et infrastructurels.

Perimeter
Fig. 4 - Le périmètre du laboratoire forestier de Zurich: forêt dont la propriété relève de la ville de Zurich (en vert), du canton (en bleu) et de privés (en jaune; en allemand).  Cliquez sur la figure pour l’agrandir!

Le laboratoire forestier repose principalement sur l’infrastructure en présence. Le réseau de chemins existant demeure, un nouveau centre de visiteurs n’est pas prévu, d’où une grande retenue dans la conception d’ajouts encore nécessaires. Les informations destinées aux visiteurs et la gestion de ceux-ci sont notamment très discrètes.

L’infrastructure existante à l’intérieur du périmètre du laboratoire forestier est intégrée au mieux:

1.  L’infrastructure de base (routes forestières, chemins forestiers, maison en rondins, structures de détente, etc.)

2.  Infrastructure spécifique à l’offre (institutions de recherche ou signalétique).

Un plan forestier est élaboré. Il assure la concordance entre les différents projets concernant le territoire et clarifie les planifications et principes majeurs au niveau des propriétaires de forêt. Des mesures initiales doivent de surcroît être effectuées par rapport à une sélection de thèmes tels que le volume de bois ou les structures d’habitat (indicateurs).

Le laboratoire forestier gère également une base de données centrale de monitoring, développée dans le cadre d’un projet transversal.

Projets et événements

Le laboratoire forestier de Zurich offre une grande marge de manœuvre pour un éventail de projets les plus divers qui se concentrent sur des problématiques spécifiques à la zone. Ces projets peuvent couvrir une année, voire plus de dix ans. De nombreuses idées en la matière ont déjà été envisagées. Les projets permettent de rassembler les expériences issues de la pratique et de la recherche sur différents thèmes liés à l’exploitation forestière, et de les faire connaître au grand public. Les aspects complexes de la forêt et de son exploitation, par exemple les longues périodes du cycle forestier, doivent également être présentés, les institutions de recherche et de formation pouvant fournir des contenus essentiels à cet effet. Le laboratoire forestier sert aussi à la formation des spécialistes forestiers de tous niveaux. Pour le contenu, le laboratoire forestier est ouvert à tous les thèmes et à tous les aspects de la forêt exploitée. À ce jour, cinq catégories thématiques ont été créées pour donner un meilleur aperçu et assurer un équilibre optimal entre les thèmes. Voici quelques exemples de projets:

  • Modes d’exploitation La coexistence de différents modes d’exploitation permettra d’observer et de rendre tangibles la dynamique forestière et les modifications permanentes de la forêt. Le taillis sous futaie typique qui existe déjà sur le site d’Hönggerberg représente le cas particulier d’un mode d’exploitation, et tire son origine d’un projet de l’ancienne Chaire de sylviculture de l’ETH Zurich.
Zukünftiges Waldlabor
Fig. 5 – L’essence même du laboratoire forestier est de proposer différents modes d’exploitation, ainsi que l’observation de types particuliers de végétation, d’arbres et de forêt. Vous aurez sur la carte un aperçu d’une sélection de projets (à titre illustratif, emplacement provisoire; en allmand). Cliquez sur la figure pour l’agrandir!
  • Biodiversité et prestations écosystémiques L’arboretum pour les espèces ligneuses d’Europe centrale vise à montrer toute la diversité des quelque 250 espèces indigènes d’arbres et d’arbustes. Il présente un intérêt non seulement pour les étudiants en sciences de l’environnement avec une spécialisation sur la forêt/le paysage, mais aussi pour les personnes qui souhaitent en savoir plus sur la forêt.
  • Société et forêt Un projet sur l’étude des réactions de la population face à l’exploitation forestière, cible le cœur de la philosophie du laboratoire forestier. Des connaissances importantes pour l’exploitation forestière sont ainsi obtenues. En parallèle, la population est rendue attentive aux synergies entre les différents intérêts pour la forêt, et aux solutions à trouver pour résoudre les conflits.
  • Changement climatique Le projet "Plantations expérimentales d’essences d’avenir" qui relève de la catégorie changement climatique doit relier le laboratoire forestier à un programme de plantations expérimentales du WSL appliqué à l’échelle de la Suisse. Il permettra ainsi de répondre, au cours des prochaines décennies, à des questions cruciales sur l’adaptation de nos forêts au changement climatique.
  • Thèmes transversaux Une base de données centrale de monitoring représente une tâche pluridisciplinaire importante. Il s’agit d’un vaste monitoring des arbres, des peuplements et des mesures, avec des interfaces apurées vers les données issues de l’exploitation forestière, des technologies modernes de télédétection et des campagnes grand public en vue d’inclure la population dans l’acquisition des connaissances.

Aux côtés des projets, différents types d’événements peuvent être organisés dans le laboratoire forestier. Soit ils font partie de programmes en cours, soit ils sont conçus comme événements individuels. Ce peut être des manifestations du laboratoire forestier (événement annuel de transfert d’informations) ou de partenaires aux projets (éducation à l’environnement, manifestations axées sur les expériences vécues, etc.).

Défis

Le laboratoire forestier de Zurich n’est pas une structure figée si bien qu’à l’avenir, de nouvelles idées de projets pourront y être intégrées. Au sein du laboratoire forestier, des réponses et solutions aux défis actuels et futurs doivent être trouvées.

Aujourd’hui, se profilent déjà les défis suivants:

  • Sur le Plateau suisse, la croissance de la population et l’urbanisation induiront une pression largement accrue sur la forêt. Aux activités de détente, de protection de la nature et de production de bois viendront s’ajouter de nouveaux besoins et de nouvelles exigences vis-à-vis de la forêt et de son exploitation.
  • Le changement climatique annoncé confrontera nos écosystèmes forestiers à des défis particuliers. Comment la gestion forestière permettra-t-elle de soutenir au mieux l’adaptation des essences et des peuplements forestiers, et de préserver les prestations forestières? Telle est l’une des questions centrales à laquelle l’exploitation forestière devra répondre.
  • En tant que laboratoire du futur pour les problématiques forestières, la forêt d’Hönggerberg jouera un rôle exemplaire dans le test empirique des pistes de solution. Les expériences et résultats obtenus auront un impact qui dépassera largement le laboratoire forestier; ils seront en effet prépondérants pour les forêts à basse altitude d’Europe centrale. La coordination et la gestion efficaces de l’ensemble des projets et des événements demeureront un défi permanent pour le laboratoire forestier et les acteurs de l’exploitation forestière.
Mittelwald auf dem Hönggerberg
Fig. 6 –  La forêt sur le site d’Hönggerberg.

Photo: Felix Keller (WaldZürich)

Que nous réserve l’avenir?

Le lien entre la population zurichoise et la forêt a été renforcé de façon durable. Grâce aux connaissances forestières clairement transmises à l’aide d’expériences vécues, les personnes connaissent et comprennent "leur" forêt. Elles savent aussi ce qui est nécessaire pour une exploitation bénéfique à la population.

Le laboratoire forestier de Zurich est connu dans toute la Suisse et bien au-delà. D’autres villes et régions s’en sont inspiré. Il en résulte un réseau de laboratoires forestiers interconnectés dont ressortent des projets coordonnés ainsi qu’un accroissement supplémentaire de connaissances empiriques et d’expériences. Les connaissances obtenues sont transmises dans les cercles spécialisés et le grand public.

Êtes-vous intéressé?

Vous trouverez de plus amples informations sur la conception et les projets au sein du laboratoire forestier de Zurich, auprès du secrétariat et sur le site Internet du laboratoire forestier.

Si vous êtes intéressé, vous pourrez élaborer vos propres projets de recherche, de courte ou longue durée, dans le laboratoire forestier, ou y organiser des événements. Les idées et concepts, y compris la représentation du financement, doivent être envoyés à l’association "Laboratoire forestier de Zurich". C’est elle qui décidera si un projet ou un événement, au niveau du contenu, convient aux objectifs du laboratoire forestier et s’il remplit les exigences prédéfinies.

Peuvent être membres de l’association les personnes morales de droit privé et public disposées, en tant qu’institutions de base, à participer de façon active à l’atteinte des objectifs de l’association. Ces personnes morales peuvent obtenir le statut de donateur.

Télécharger

Contact

Liens externes (en allemand)