Article(s)

Auteur(s): Division Dangers naturels du canton de Berne
Rédaction: WSL, Suisse
Commentaires: Cet article a reçu 0 commentaires
Évaluation: A mes favoris Aperçu avant impression 58.3358.3358.3358.3358.33 (4)

Production de plants pour des reboisements d'altitude dans le canton de Berne

Berglandschaft
Fig. 1 - Les forêts protègent les habitations contre les dangers naturels.
 
Zapfen
Fig. 2 - Un reboisement réussi commence par la récolte des semences.
 
Keimlinge
Fig. 3 - Semis d'épicéas en pépinière.
 
Setzling
Fig. 4 - e plant d'épicéa a des racines vigoureuses.
 
Pflanzung
Fig. 5 - Plantation sur pente raide.
 
Aufforstung
Fig. 6 - Protection des jeunes plants contre la neige glissante.
 
Photos: Division Dangers naturels du canton de Berne

Les reboisements n'ont une chance de réussir que si l'on plante des plants adaptés. Un film vous montre le travail de la pépinière forestière près d'Interlaken, qui s'est spécialisée dans la production de plants indigènes pour haute altitude.

De nombreuses habitations du canton de Berne ne sont protégées des dangers naturels que par les forêts situées en amont, et ce n'est que grâce à elles qu'elles sont habitables toute l'année. Les voies de communication qui suivent les flancs abrupts sont aussi mieux protégées des dangers naturels grâce à la protection de la forêt. Contrairement aux ouvrages de protection, les forêts protectrices ont la capacité de protéger en même temps de différents processus de danger. Environ un quart des forêts du canton de Berne protègent directement des zones d'habitation et des voies de communication importantes contre les dangers naturels. Dans l'Oberland, la proportion de la forêt protectrice atteint environ le double; dans certaines communes elle atteint même plus de 90%.

Conditions de croissance dans la zone de la limite forestière

Avec l'altitude croissante, le climat devient plus rigoureux: il fait plus froid, la couverture neigeuse dure plus longtemps et les vents sont plus forts. La durée de la période de végétation est beaucoup plus courte dans la zone de la limite forestière qu'au fond de la vallée. Les conditions extérieures ont une forte influence sur le développement des plantes; la croissance est beaucoup plus lente qu'en basse altitude. Les nouvelles pousses doivent complètement se développer pendant la courte période de végétation et se lignifier avant les gelées précoces, afin qu'elles ne gèlent pas.

Essences locales adaptées

Durant la dernière glaciation, les arbres se sont retirés dans les régions libres de glace, en Europe de l'Est. Le retour de l'épicéa en Suisse après la glaciation a suivi différents itinéraires à partir de l'Est et du Sud. L'Oberland bernois a probablement été atteint il y a environ 5000 ans. Les conditions locales de croissance menèrent à une forte sélection dans les conditions extrêmes; les seuls survivants furent les individus qui pouvaient résister à de telles conditions environnementales. C'est ainsi qu'au cours des années, des races locales se sont formées, qui ont transmis héréditairement leurs qualités aux générations suivantes.

Pépinière forestière cantonale Kleiner Rugen

La majeure partie des forêts protectrices se régénèrent naturellement. A l'inverse il faut planter de jeunes plants dans les stations disposant d'une régénération naturelle insuffisante, ainsi que dans les reboisements de haute altitude. Ces jeunes plants ne peuvent survivre que s'ils sont adaptés aux conditions de stations extrêmes. C'est pourquoi le canton de Berne exploite ses propres pépinières depuis les années 1950. La pépinière forestière au Kleiner Rugen à Matten, près d'Interlaken, s'est spécialisée dans la production de plants forestiers pour les hautes altitudes.

Un deuxième film montre la gestion des dangers naturels dans le canton de Berne:

Film "Vivre avec les dangers naturels"

Contact

  • Ueli Ryter
  • Office des forêts du canton de Berne
    Division Dangers naturels
    Schloss 2
    3800 Interlaken
    Tel. +41 (0)33 826 42 85
  • e-mail: ueli.ryter @ vol.be.ch
    Site internet

Lien externe

Poursuivez votre lecture sur waldwissen.net