URL: https://www.waldwissen.net/waldwirtschaft/schaden/pilze_nematoden/wsl_pilzkrankheiten_hochlagen/index_FR
Originalartikel: Nierhaus-Wunderwald, Dagmar (1996): Maladies fongiques en haute altitude – Biologie et symptômes. - Not. prat. 27: 8p. ISSN 1012-6554
Autor(en): Dagmar Nierhaus-Wunderwald
Online-Version: verändert, Stand: 20.02.2006
Redaktion: WSL, CH

Maladies fongiques en haute altitude – Biologie et symptômes

Les jeunes arbres à la limite supérieure de la forêt n’ont pas la vie facile. Ils doivent non seulement faire face à des extrêmes climatiques mais aussi à différentes maladies fongiques. Une Notice du WSL transmet des connaissances sur les principales maladies et vise à faciliter le diagnostic.

Schneeschütte (Phacidium infestans) an Arve
Figure 1 - Arolle atteint de chute des neiges (Phacidium infestans)
Photo: Ulrich Wasem (WSL)
 

Les champignons décrits dans la Notice ont un point commun: leur phase principale de développement se déroule durant le repos hivernal, époque à laquelle leur croissance n’est pas perturbée par les réactions défensives de l’arbre-hôte. Leur biologie est donc fondamentalement différente de celle des autres champignons. Leur particularité est de pouvoir se développer à une température de 0° associée à une hygrométrie très élevée. De telles conditions sont réunies en présence d’une épaisse couche de neige, dans des poches d’air très humides qui se forment autour des aiguilles et des rameaux.

Les jeunes résineux qui sont encore complètement recouverts de neige en hiver ne survivent donc souvent que quelques années. En hiver également, les arbres de plus grande taille dépassent du manteau neigeux et subissent le dépérissement de leurs branches inférieures (voir la photo).

Schwarzer Schneeschimmel (Herpotrichia juniperi) an Fichte
Figure 2 - Epicéa infecté par le noir dû à Herpotrichia (Herpotrichia juniperi)
Photo. Ulrich Wasem (WSL)
 

Lutte contre les maladies fongiques

Télécharger

Commander

Lien externe

Mehr auf waldwissen.net