Login

Recherche

    
Rechercher dans cette rubrique

Recherche étendue

Contact

Daniel Rigling

Forschungsanstalt WSL

Institut fédéral de recherches WSL
Phytopathologie
Zürcherstrasse 111
CH - 8903 Birmensdorf

Tél: +41 44 739 24 15
Fax: +41 44 739 22 15

Article(s)

Auteur(s): Muriel Bendel, Daniel Rigling
Rédaction: WSL, Suisse
Commentaires: Cet article a reçu 0 commentaires
Évaluation: A mes favoris Aperçu avant impression 62.062.062.062.062.0 (28)

Le plus grand champignon de Suisse

Le plus grand champignon de Suisse mesure 800 mètres de long sur 500 mètres de large. Des scientifiques de l'Institut fédéral de recherches sur la forêt, la neige et le paysage (WSL) l'ont découvert dans le Parc national.

Hallimasch
Figure 1 - Les fructifications fongiques de l'armillaire.
Photo: WSL
 
Karte
Figure 1 - Le plus grand champignon de Suisse mesure 800 mètres de long sur 500 mètres de large.
Photo: SNP

L'automne, on le rencontre souvent sur la souche des arbres, mais, même s'il est comestible lorsqu'il est encore jeune, il n'est pas particulièrement apprécié des cueilleurs de champignons. Il s'agit de l'armillaire mielleux, dont il existe environ 40 espèces de par le monde. Certaines d'entre elles sont de redoutables parasites qui colonisent les arbres et entraînent leur mort. L'armillaire à squames foncées (Armillaria ostoyae) en fait partie et, associé à la maladie du rond des pins, il a été responsable d'un vaste dépérissement de pinèdes dans le Parc national.

Des études de l'Institut fédéral de recherches WSL ont dévoilé qu'un exemplaire de l'armillaire à squames foncées vit dans le Parc national et s'étend sur 500 mètres de large et 800 mètres de long – à savoir sur une surface d'environ 35 hectares. La majeure partie de l'armillaire mielleux vit cachée sous le sol et consiste en un énorme entrelacement de filaments parfois très épais, qui se frayent un chemin dans le sol à l'instar des racines. Les fructifications fongiques visibles au-dessus du niveau de la terre appartiennent donc à un gigantesque organisme souterrain. Le champignon découvert près de l'Ofenpass est de surcroît âgé de plus de 1000 ans.

Selon les experts du WSL, l'exemplaire trouvé est sans doute nonseulement le plus grand champignon de Suisse, mais également le plus grand champignon trouvé à ce jour en Europe. Cependant, les Etats-Unis peuvent se targuer d' exemplaires encore plus colossaux. Dans les forêts de l'Oregon, par exemple, vit un armillaire à squames foncées qui s'étend sur une surface de neuf kilomètres carrés et dont on estime le poids à 600 tonnes.

Poursuivez votre lecture sur waldwissen.net