Recherche

    
Rechercher dans cette rubrique

Recherche étendue

Contact

Fabrizio Cioldi

Forschungsanstalt WSL

Institut fédéral de recherches WSL
Service scientifique IFN
Zürcherstrasse 111
CH - 8903 Birmensdorf

Tel: +41 44 739 26 84
Fax: +41 44 739 22 15


Urs-Beat Brändli

Forschungsanstalt WSL

Institut fédéral de recherches WSL
Service scientifique IFN
Zürcherstrasse 111
CH - 8903 Birmensdorf

Tel: +41 44 739 23 43
Fax: +41 44 739 22 15


Article(s)

Auteur(s): Urs-Beat Brändli, Fabrizio Cioldi
Rédaction: WSL, Suisse
Commentaires: Cet article a reçu 0 commentaires
Évaluation: A mes favoris Aperçu avant impression 19.019.019.019.019.0 (7)

Les ressources en bois dans les cantons

Le volume de bois contenu dans la forêt suisse se monte à 406 millions de mètres cubes pour les arbres vifs. Trois quarts de ces ressources forestières sont regroupées dans dix cantons seulement. Le volume suisse par hectare de 345 m3 compte parmi les moyennes les plus élevées d’Europe. Les deux Appenzell détiennent le record en la matière parmi les cantons. Alors que dans les régions touchées par l’ouragan Lothar, de nombreux cantons enregistrent une diminution du volume de résineux, on constate dans les grands cantons alpins (TI, VS et GR) que les exploitations sont nettement inférieures aux deux tiers de l’accroissement.

Laubholz
Fig. 1 - Dans la plupart des cantons, le volume de feuillus - et donc celui du bois énergie - a sensiblement augmenté.
Photo: Urs-Beat Brändli (WSL)

Le bois pousse sur le bois. Le volume sur pied des arbres vifs («growing stock») est le critère déterminant pour l’évolution future. Selon l’IFN3, ce volume se monte à 406 millions de mètres cubes de bois de tige en écorce (tableau). En ajoutant le bois mort, on obtient un volume total de 427 millions de mètres cubes, ce qui constitue sans aucun doute le plus important volume de bois depuis la création de la Suisse moderne au milieu du XIXe siècle.

Les cantons de Berne et des Grisons fournissent à eux deux 30% de ce volume, alors que 45% se répartissent entre les cantons de VD, VS, TI, SG, ZH, LU, AG et FR. Dans la forêt suisse, on dénombre aujourd’hui un volume moyen de 345 m3/ha pour les arbres vifs, ce qui est nettement supérieur aux données des inventaires nationaux précédents, malgré l’augmentation des exploitations et la mortalité. Les forêts des cantons d’AI, AR, SG, LU, BE et JU sont spécialement riches en volume, alors que les grands cantons alpins se situent bien en dessous de la moyenne, notamment le canton du Tessin (figure 2).

Volume sur pied par canton (carte IFN3)
Figure 2 - Volume sur pied des arbres vifs par hectare et pour chaque canton.
 

Le volume augmente

Le volume sur pied n’a augmenté que de 2%, soit beaucoup moins que la décennie précédente, en raison des importants dégâts occasionnés par Lothar, suivis des gros dégâts dus aux bostryches et à la sécheresse de 2003 et aussi du fait de la demande croissante en bois. Cette augmentation provient principalement des grands cantons alpins riches en forêts, TI, VS et GR, qui montrent un accroissement de volume supérieur à 10%. À l’opposé, on enregistre des diminutions conséquentes du volume sur pied dans les cantons fortement touchés par l’ouragan Lothar comme NW, FR, AG et ZH et dans une moindre mesure BE, LU, SO, OW, TG et ZG (tableau).

Alors que le volume des résineux a diminué de 1% pour l’ensemble de la Suisse, celui des feuillus a augmenté de 10%. À l’exception des cantons de NW, ZG, GE, BL/BS et JU, ce volume a crû dans la majorité des cantons. Cette augmentation dépasse 10% dans les cantons de VS, GL, GR, UR, TI, AI, SH, LU, VD, SZ, FR, SG et TG. Le volume de résineux a pour sa part diminué de plus de 10% dans les cantons de FR, AG, NW, SO, TG et ZH.

L’accroissement: entièrement récolté sur le Plateau et dans le Jura

Quelle quantité de bois peut être durablement exploitée dans la forêt suisse? C’est la réponse que devront apporter les données de l’IFN d’ici à la fin 2009 sur la base de scénarios tenant compte des diverses fonctions de la forêt. Jusqu’à l’obtention de ces résultats, il faudra se contenter de travailler avec l’accroissement courant. Les résultats de l’IFN3 montrent que dans la période entre 1993-1995 et 2004-2006, 94% de l’accroissement a été exploité ou est resté en forêt sous forme de mortalité naturelle non exploitée.

Les disparités régionales sont cependant considérables. Dans les parties centrales des régions du Plateau, du Jura et des Préalpes, ainsi que sur le Plateau oriental, l’exploitation et la mortalité ont aussi en général nettement dépassé l’accroissement, en grande partie des suites de Lothar.

Dans ces régions, on enregistre des diminutions des grands volumes sur pied et la création plus ou moins intentionnelle d’importantes surfaces de rajeunissement (figure 3).

Exploitation par canton (carte IFN3)
Figure 3 - Exploitation et mortalité en pourcentage de l’accroissement par canton.
 

Plus de résineux dans les cantons alpins?

Dans une grande partie de l’espace alpin (TI, VS et GR), l’accroissement en bois reste largement en forêt.

Dans les cantons d’AI, GL, SH et AR, les exploitations et la mortalité sont également nettement en dessous de l’accroissement. De futures augmentations des exploitations sont certainement possibles pour les feuillus du Plateau, qui présente un fort accroissement. Une augmentation durable des exploitations de résineux n’est en revanche possible que dans les Alpes et dans les Préalpes orientales.

Pour les feuillus, le rapport entre les exploitations (avec la mortalité) et l’accroissement est de 69% seulement. Dans la majorité des cantons, des augmentations conséquentes de l’exploitation seraient donc possibles. Parmi les grands cantons feuillus, seuls ZH, AG, BL/BS et JU exploitent l’accroissement courant.

Cette contribution fait partie d'une série d'articles présentant les résultats du troisième inventaire forestier national (IFN3). Liste des articles

Si vous vous intéressez à l'Inventaire forestier national, vous trouverez davantage d'informations sur le site de l'IFN: www.lfi.ch

Cette contribution a été réalisée en collaboration avec le périodique La Forêt. La Forêt

Télécharger

Poursuivez votre lecture sur waldwissen.net