Article(s)

Auteur(s): Christian Rosset et al. (HAFL)
Rédaction: WSL, Suisse
Commentaires: Cet article a reçu 0 commentaires
Évaluation: A mes favoris Aperçu avant impression 100.0100.0100.0100.0100.0 (1)

MOTI, les inventaires forestiers dans la poche

Mesurer la surface terrière d’un peuplement et sa hauteur avec son smartphone, c’est possible grâce à l'application MOTI. Il peut être téléchargé sur Google Play Store ou sur l’App Store de l'iPhone.

Anwendung der App im Wald
Fig. 1 - Tel un couteau suisse, MOTI est toujours prêt à l’emploi, simple à utiliser et efficace.
Photo: Eric Wuillemin (HAFL)

MOTI (mobile timber cruise) est une application pour smartphone qui permet en quelques clics de chiffrer concrètement ce que l’on voit en forêt, en particulier le matériel sur pied, la hauteur des arbres, la surface terrière, le nombre de tiges à l’hectare et l’accroissement. Essayez, par exemple, d’estimer ces valeurs à partir de la figure 2, en prenant comme référence la personne au centre de la photo.

A moins de disposer d’une grande expérience, une telle estimation n’est pas si simple. L’un des objectifs principaux de MOTI est de pouvoir s’exercer, se faire l’oeil, en ayant la possibilité d’obtenir ces données rapidement et facilement, mais aussi de disposer d’une base décisionnelle objective et immédiate sur le terrain (pour le martelage, la planification des interventions sylvicoles, …). MOTI permet également d’effectuer des inventaires par placettes au niveau d’un peuplement ou par maillages systématiques (par ex. tous les 100 m), avec calcul automatique de la marge d’erreur statistique.

L’application intègre aussi un modèle de croissance, qui permet de simuler l’évolution à moyen terme du peuplement concerné. Elle permet de synchroniser les données mesurées avec un serveur et de les télécharger à nouveau au bureau, au format Excel.

 
Photo d’une pessière prise par deux étudiants
Fig. 2 - Photo d’une pessière prise par deux étudiants de la HAFL dans le cadre d’un travail d’étude autonome.
Photo: Ch. Aechlimann und F. Hiltebrand (HAFL)

 

Surface terrière, nombre de tiges à l’hectare et hauteur des arbres

Interface principale de MOTI
Fig. 3 - Interface principale de MOTI: instruments de mesures, modes d’inventaires et paramètres de l’application.
 

MOTI permet d’effectuer des relevés de la surface terrière à l’ha (G) selon la méthode de Bitterlich (placette à angle constant) et des relevés du nombre de tiges à l’ha (N) par placettes circulaires (placette à rayon constant). MOTI offre aussi la possibilité de mesurer la hauteur des arbres (h). Grâce au menu paramètres, symbolisé par une clé à molette (figure 3), l’utilisateur peut choisir librement le facteur de comptage (k) pour déterminer G, la superficie de la placette pour déterminer N, ainsi que la hauteur des marques de référence à placer sur un jalon pour les mesures de N et de h.

La prise de mesure se fait relativement facilement, comme en témoigne la brièveté des instructions suivantes pour chaque mesure:

  1. Détermination de la surface terrière à l'ha avec MOTI
  2. Détermination du nombre de tiges à l'ha avec MOTI
  3. Détermination de la hauteur d'un arbre avec MOTI

La détermination de G, N et h nécessite cependant de s’entraîner au moins une à deux heures pour bien les maîtriser. Afin d’obtenir de bons résultats, MOTI doit être calibré avec le smartphone. L’assistant de calibrage intégré guide l’utilisateur tout au long de cette procédure d’environ 15 minutes, à réaliser une seule fois à l’installation de l’application.

Mise en valeur directement en forêt

La figure 4 montre la mise en valeur des mesures effectuées avec MOTI dans le peuplement représenté par la figure 2 en début d’article. L’application fournit le résultat des mesures, ainsi que des informations complémentaires sur le matériel sur pied et le diamètre de l’arbre moyen (dg). Dans le cas de relevés multiples au sein d’un peuplement, la marge d’erreur statistique est aussi indiquée. Une fonction GPS permet d’obtenir facilement les coordonnées des relevés et de les sauvegarder.

Le caractère innovant de MOTI ne se limite pas aux inventaires forestiers, mais englobe aussi la croissance forestière grâce à SiWaWa, un modèle de simulation intégré à l’application, simple et efficace. SiWaWa ne nécessite en effet comme données d’entrée que les mesures prises avec MOTI, c’est-à-dire G, N et hdom (hauteur dominante), pour simuler en une fraction de seconde la dynamique des surfaces forestières concernées. SiWaWa livre des informations sur l’accroissement, l’évolution du matériel sur pied ou encore la mortalité, ainsi que sur la distribution des tiges par classes de diamètres. Cette fonctionnalité est pour l’instant limitée aux peuplements réguliers et purs de hêtre, d’épicéa, de frêne et d’érable (dont la proportion de l’essence principale atteint au moins 85%).

   
Valorisation des mesures sur le terrain  
Fig. 4 - Valorisation des mesures sur le terrain, qui ont été prises dans le peuplement de la figure 2. Cliquer pour agrandir.  
   

Comparaison avec d’autres appareils de mesures

MOTI tient la comparaison avec les appareils de mesures conventionnels, ne serait-ce que grâce aux avantages qu’offrent les smartphones, tels que la luminosité de l’écran, la possibilité de zoomer, la prise en compte automatique de la pente grâce aux capteurs intégrés ou encore la possibilité de simplifier et de rationaliser la prise des mesures et leur mise en valeur grâce à une interface graphique intuitive.

L’application évite par exemple de s’embrouiller dans le décompte des tiges, en particulier lorsque celui-ci différencie les essences en présence, ou encore de devoir saisir plusieurs fois les données mesurées, grâce à une connexion à un service en ligne de synchronisation et de téléchargement des données.

Selon les tests effectués dans le cadre du projet de recherche et de développement MOTI, l’application fournit des résultats de mesure de la surface terrière aussi bons, si ce n’est meilleurs, que le relascope de Bitterlich. Lors de ces tests, G a notamment été déterminé à 96 reprises dans quatre peuplements différents (feuillus et résineux, perchis et futaie), à chaque fois avec MOTI et avec le relascope de Bitterlich. Dans le cas de résultats divergents, les arbres en cause ont été recherchés et la source d’erreur analysée. En ce qui concerne la mesure de la hauteur, MOTI n’atteint pas le niveau de précision d’un Vertex, sans en être toutefois bien loin, avec une différence de moins de 6% dans les trois quarts des cas étudiés. Par contre, MOTI ne nécessite pas d’investissement conséquent en matériel, si ce n’est de disposer d’un smartphone et d’un jalon.  Par ailleurs, MOTI n’a pas été testé en conditions de très forte pente.

Dans le cadre d’une étude effectuée en situation de montagne dans le canton du Valais, son auteur (Wendling, 2014) a parfois rencontré les difficultés suivantes: écran peu lisible lorsque directement exposé au soleil ou dans le cas de très forts contrastes, difficulté à focaliser l’image sur un arbre lorsque le sous-bois est dense et occupe une grande partie du premier plan, mesure de la hauteur des arbres difficile lorsque leur pied n’est pas visible.

La lisibilité en plein soleil dépend beaucoup des modèles. Les plus récents pallie cet inconvénient.

Où se procurer MOTI ?

MOTI peut être téléchargé gratuitement sur Google Play Store (Android), sur App Store (iPhone) ou à partir du site internet qui lui est dédié: www.moti.ch. Ce site internet offre aussi une aide pour l’utilisation de MOTI et divers documents. L’application et le site sont accessibles en français, en allemand, en italien et en anglais.

Qui a contribué au développement de MOTI ?

MOTI est le résultat d’un projet de recherche et de développement conduit par la Haute école des sciences agronomiques, forestières et alimentaires (HAFL) en collaboration avec le département Technique et informatique de la Haute école spécialisée bernoise (HESB). Le projet a été financé et soutenu par le Fonds pour les recherches forestières et l’utilisation du bois, l’Office fédéral pour l’environnement suisse (OFEV), ainsi que les cantons suisses suivants: ZH, LU, FR, SO, BS, BL, SG, GR, TI, VD, VS und GE.

Développement en cours

De nouvelles fonctionnalités sont en cours de développement dans le cadre du projet européen FOCUS, en particulier en rapport avec de nouvelles méthodes d’inventaire. Une version pour tablette sera bientôt proposée.

Cette contribution a été réalisée en collaboration avec le périodique La Forêt. La Forêt

Cet article a été publié  pour la première fois dans la revue Forêt-entreprise (PDF).

Télécharger

Contact

  • Christian Rosset
    Division sciences forestières
    Haute école des sciences agronomiques, forestières et alimentaires (HAFL)
    Länggasse 85
    CH-3052 Zollikofen 
  • christian.rosset(at)bfh(dot)ch
    Tél. +41 (0)31 910 22 59

Liens externes