Il y a lieu de s’assurer en s’encordant lorsqu’on risque de tomber en dérapant ou en trébuchant.

Situations de travail possibles sont:

  • Travaille en terrain abrupt et sur des talus
  • Travaille à proximité de cours d’eau ou de plans d’eau.
  • Travaux au-dessus de zones présentant des risques de chute telles que barres de rocher, murs de soutènement (récolte de bois, entretien d’espaces verts, travaux de contrôle ou d’entretien).

L’essentiel en bref

Lors de travaux en terrain escarpé avec protection par encordement, les conditions de sécurité suivantes doivent impérativement être respectées:

  • Une détermination des dangers et une évaluation des risques doivent être effectuées avant le début des travaux. Elles devront prendre en compte les risques naturels tels que les chutes de pierres.
  • Les accès aux points d’ancrage doivent être sécurisés.
  • Il doit être possible à tout moment de s’assurer par une deuxième longe, notamment pour passer au-dessus de points d’ancrage et d’obstacles.
  • Seuls des harnais antichute normés et contrôlés peuvent être utilisés comme équipements de protection individuelle (EPI) antichute.
  • Seules des personnes formées seront affectées à ces missions.
  • Le sauvetage des accidentés et les premiers secours doivent être garantis avant le début des travaux. Un contact permanent, visuel, à portée de voix ou par radio avec une seconde personne est nécessaire à cet effet.

Exécution des travaux

Les points suivants doivent être respectés avant le début du chantier:

  • Un mandat écrit avec détermination des dangers est nécessaire.
  • Le poste de travail doit être sécurisé et signalisé en fonction de la situation avant le début des travaux.
  • Les conditions météorologiques telles que vent, pluie, neige et verglas doivent être prises en compte.
  • La corde d’assurage doit être protégée contre les dommages mécaniques dus au frottement ou à l’écrasement.
  • La corde d’assurage doit être tendue en permanence.
  • En règle générale, chaque collaborateur s’assure lui-même à l’aide d’un dispositif de réglage de corde, par exemple avec un antichute mobile ou un système de descente en rappel.
  • Eviter les points de décrochage/raccrochage du dispositif d’assurage en présence de cordes qui se croisent ou de points d’ancrage par exemple.
  • Il convient d’utiliser des longes réglables pour le positionnement au poste de travail.
  • Quand des outils de coupe tels que des tronçonneuses sont engagés, la corde d’assurage ou le dispositif de positionnement doivent être protégés contre le risque de sectionnement.
  • La tronçonneuse doit être attachée au harnais au moyen d’un dispositif d’ancrage avec point de rupture.
  • Pour porter secours aux accidentés, une seconde personne formée aux travaux avec protection par encordement et munie des EPI antichute doit être présente sur place.

En cas d’urgence, s’assurer de:

  • disposer du matériel de sauvetage et de premiers secours
  • connaître les numéros d’appel d’urgence, l’adresse précise ou les coordonnées du site
  • connaître et maîtriser les techniques de sauvetage.

Formation des collaborateurs

Les travaux avec protection par encordement relèvent des travaux à risques particuliers. Ils ne doivent être exécutés que par des collaborateurs dûment formés.

La formation englobe des connaissances théoriques et pratiques et dure au minimum une journée. Une formation supplémentaire est nécessaire pour travailler à la tronçonneuse.

Exigences minimales en termes de formation: connaissances en détermination des dangers et en évaluation des risques, connaissance du matériel, des modes d’assurage, de l’évolution en terrain escarpé, de l’organisation en cas d’urgence et des secours.

Les collaborateurs possédant déjà une expérience des travaux avec protection par encordement ou à la tronçonneuse doivent faire l’objet d’un contrôle de leurs compétences. En cas de formation complémentaire, la formation doit être consignée.

Si une défaillance de la protection par encordement entraîne irrémédiablement une chute de hauteur, on est en présence de travaux sur cordes. Deux cordes (corde de travail et corde d’assurage) ainsi qu’une formation complémentaire sont en principe nécessaire pour ces travaux.

Equipements de protection individuelle

L'équipement de sécurité personnel comprend les éléments suivants:

  • Harnais antichute (éventuellement combinaison avec ceinture à cuissardes ou ceinture de maintien au travail intégrés)
  • Casque d’alpiniste ou de protection industriel avec jugulaire
  • Longes et connecteurs tels que mousquetons, cordes de maintien et de sécurité
  • Gants et chaussures résistantes
  • Vêtements de signalisation à haute visibilité pour les travaux à proximité de voies publiques et d’installations ferroviaires
  • Un équipement de protection supplémentaire est nécessaire pour les travaux avec une tronçonneuse.

Normes et prescriptions applicables

  • OPA Art. 5 et 8
  • OTConst Art. 3, 7, 11, 19, 26, 79−82
  • SN EN 361 Harnais antichute
  • SN EN 12492 Casques d’alpiniste
  • SN EN 354 Longes
  • SN EN 362 Connecteurs
  • SN EN 363 Équipement de protection individuelle contre les chutes de hauteur
  • SN EN 795 Dispositifs d’ancrage
  • SN EN 1891 Cordes tressées gainées à faible coefficient d’allongement
  • SN EN 12841 Dispositifs de réglage de corde