Des vents passés aux tempêtes futures - mise à jour de la base de données sur les perturbations forestières en Europe

Et si nous disposions d'une base de données couvrant toutes les perturbations forestières en Europe au cours des 170 dernières années ? Serions-nous en mesure d'identifier les schémas des anciens régimes de perturbation, d'analyser comment ils ont évolué au fil des ans avec la gestion forestière et le changement climatique, et de faire des prévisions sur la façon dont les futures perturbations se présenteront ? Serions-nous mieux préparés pour l’avenir ?

Les perturbations forestières en Europe sont aussi multiples que les types de forêts, selon la situation géographique, la zone de végétation et les régimes de gestion forestière - et elles ont fortement augmenté au cours des dernières décennies. Des facteurs tels que le changement climatique et l'influence humaine s'ajoutent aux perturbations et à leur impact sur la forêt. La sylviculture est profondément enracinée dans l'histoire européenne, et nous avons gardé la mémoire des perturbations majeures sur plusieurs siècles. Malgré cela, un tableau complet des perturbations forestières en Europe a longtemps fait défaut, car si une grande partie des informations sont disponibles à l'échelle régionale et/ou nationale, elles sont généralement dispersées dans de nombreuses sources.

L'European Forest Institute (EFI), en collaboration avec Wageningen Environmental Research (alors Alterra), a identifié cette lacune il y a déjà 20 ans - et visait à la combler à la fois pour fournir une base de comparaison des régimes de perturbation dans différents pays et à différentes périodes et pour modéliser les impacts possibles du changement climatique. C'est à cette époque qu'est née la base de données sur les perturbations forestières en Europe (DFDE : Database of Forest Disturbances in Europe). La base de données couvre tous les événements de perturbations forestières signalés qui ont été trouvés lors d'une recherche documentaire approfondie. Les premiers enregistrements remontent à plus de 5 siècles, mais la majorité des données couvrent la période de 1850 à 2000. Elle a été publiée sous le titre "Natural disturbances in the European forests in the 19th and 20th centuries" en 2003 dans la revue Global Change Biology. Toutefois, en raison d'un manque de financement, la mise à jour continue prévue de la base de données a été interrompue, bien que l'article soit toujours très lu, avec 540 citations au total, et environ 160 citations au cours des deux dernières années.

Database of Forest Disturbances in Europe (DFDE)

Pendant un certain temps, la DFDE a été en effet la seule base de données européenne sur les perturbations forestières. Quelques pays ont leurs propres bases de données nationales, mais il n'y a que rarement un suivi systématique des perturbations, juste des rapports uniques si un événement s'est produit. Il existe un système européen (EFFIS), géré par le Joint Research Council (JRC) de la Commission européenne, mais uniquement pour les incendies. Aujourd'hui, d'autres initiatives ont été prises pour créer des bases de données, généralement axées sur un seul type de perturbation (tempêtes, insectes, incendies).

Cependant, avec la constante augmentation des interactions entre les différentes perturbations telles que la sécheresse et les incendies, les tempêtes et les scolytes, une base de données actualisée de toutes les perturbations forestières en Europe est urgemment nécessaire. C'est ce que le projet I-Maestro permettra de réaliser.

Dans le projet I-Maestro, l'EFI vise, avec ses partenaires, à combler le manque de données entre 2001 et 2020. L'espoir d'obtenir davantage de données des pays actuellement sous-représentés, y compris pour les périodes antérieures, est une autre motivation pour aborder à nouveau cette question au sein d'I-Maestro. Il s'agit notamment des Balkans et des États baltes, qui n'ont acquis leur indépendance que très récemment, lors du précédent cycle de collecte de données. Mais des pays comme la France n'ont pas encore beaucoup d'informations disponibles, principalement en raison d'un manque de rapports nationaux. Il serait particulièrement intéressant d'obtenir de ces pays une vue d'ensemble à long terme des régimes de perturbation dans les forêts. Une observation intéressante à ce jour est le progrès des technologies de l'information. Les traductions automatisées remplacent le besoin d'un réseau étendu de collègues internationaux de différentes langues et la bonne vieille règle est remplacée par des applications qui extraient les données des graphiques imprimés en quelques secondes seulement.

Mais pourquoi avoir besoin de passer par des documents nationaux ou régionaux alors qu'il existe une grande disponibilité de données de télédétection de haute qualité ? Il existe en effet un certain nombre de documents de télédétection qui analysent la tendance des perturbations au cours des 20 dernières années. Cependant, elles incluent la récolte, et il est très difficile de voir la différence entre une éclaircie forestière classique et une tempête avec des chablis épars par exemple. Un aperçu indépendant comme celui de 2003 peut aider à voir si les tendances sont au moins dans la même direction et du même ordre de grandeur. Par conséquent, un certain travail de fond est nécessaire pour acquérir les informations nationales.

Le projet demandera aux partenaires de fournir des données sur les perturbations forestières des 20 dernières années. Ces données seront utilisées pour faire une mise à jour du document de 2003, et pour élaborer des scénarios sur les futures perturbations pour la modélisation dans I-Maestro. Toutefois, I-Maestro ne sera pas le seul à bénéficier de la collecte de données, car celles-ci seront librement accessibles et chacun pourra les utiliser à sa guise. Une base de données actualisée profitera à tous ceux qui s'occupent des perturbations forestières, car elle donne des images plus précises des événements et des tendances du passé, ainsi que de meilleures prévisions pour l'avenir.

Nous invitons donc tous ceux qui détiennent des informations sur les perturbations forestières à mettre leurs données à disposition pour qu'elles soient incluses dans la base de données.

Vous avez des questions ou des suggestions sur les ensembles de données pertinents ? N'hésitez pas à nous contacter à l'adresse suivante : dbadmin@dfde.efi.int.


L'auteur de ce post de blog, Mart-Jan Schelhaas de Wageningen Environmental Research, est l'un des fondateurs de la DFDE il y a près de 20 ans. Il a développé la base de données conjointement avec Gert-Jan Nabuurs (Université de Wageningen) et Andreas Schuck (Institut forestier européen).