Dossier

Auteur(s): Rédaction foretinfo.net - WSL
Rédaction: WSL, Suisse
Commentaires: Ce dossier a reçu 0 commentaires
Évaluation: A mes favoris Aperçu avant impression 59.6759.6759.6759.6759.67 (81)

Dossier : Bois mort

Le bois mort fait depuis longtemps l'objet de nombreux débats. Elément caractéristique des forêts naturelles, il est indispensable pour la survie d'une quantité d'espèces animales et végétales.

liegendes Totholz
Photo: Thomas Reich (WSL)

Que ce soit des mammifères comme le loir, des oiseaux cavernicoles ou des reptiles amateurs de chaleur, tous ont besoin du bois mort ou tirent des avantages de sa présence en forêt. De nombreux champignons vivent du bois mort et jouent, aux côtés d'insectes et autres invertébrés, un rôle déterminant dans les processus de décomposition. Les chercheurs estiment que plus de 20% d'espèces animales et végétales forestières dépendent du bois mort.

Sa présence favorise par ailleurs la régénération naturelle, en particulier en montagne, et peut assurer de manière transitoire une fonction de protection contre les avalanches et les chutes de pierres.

De combien de mort bois une forêt a-t-elle besoin?

Cette question n'est pas nouvelle, et elle n'a pas encore trouvé de réponse satisfaisante. La quantité de bois mort dépend d'une part de la vigueur de la station et de la vitesse de décomposition du bois, et d'autre part de la forme d'exploitation. Dans les forêts primaires d'Europe de l'Est, les chercheurs ont mesuré des valeurs comprises entre 50 et 200 m3 par hectare, voire 400 m3 par hectare dans des peuplements très âgés. Dans les forêts exploitées d'Europe centrale, ces quantités sont bien inférieures - sur le Plateau suisse, par exemple, de l'ordre de 5-10 m3 par hectare.

Conflits d'intérêts: exploitation du bois contre protection du bois mort

Autrefois, lorsque la moindre petite branche tombée à terre finissait en bois de chauffage, il n'y avait pratiquement pas de bois mort dans nos forêts. Aujourd'hui, en raison de la baisse des prix du bois et du fréquent manque de rentabilité de la sylviculture, les quantités de bois mort augmentent en de nombreux endroits. La forte hausse du prix du pétrole et le débat sur le changement climatique ont encore renforcé la promotion du bois en tant que matière première dont le bilan de CO2 est neutre, ce qui réduit le volume (trop) élevé de bois en forêt. Une exploitation plus intensive risque toutefois de provoquer un conflit d'intérêts avec les efforts de conservation du bois mort en forêt. Il s'agit donc de trouver un compromis intelligent entre ces deux objectifs.

La régénération des forêts de montagne sur du bois mort La régénération des forêts de montagne sur du bois mort

Dans les forêts de montagne, la régénération des arbres dépend en grande partie du bois en décomposition. Si l’on aménage artificiellement des milieux de bois en décomposition, il est possible de favoriser la régénération naturelle sur le long terme.

01.06.2006
66.066.066.066.066.0 (46)
Lumière et bois mort: un paradis pour les coléoptères du bois Lumière et bois mort: un paradis pour les coléoptères du bois

Le bois mort en forêt fait l'objet d'intenses discussions depuis trois décennies. Tous s'accordent cependant sur un point: la diversité en espèces augmente lorsque le bois mort est présent en quantités suffisantes dans les forêts. L'apport de lumière favorise en outre l'apparition d'habitats propices à de nombreuses espèces rares.

20.02.2009
53.053.053.053.053.0 (68)
Coléoptères saproxyliques dans les hêtraies : le bois mort n’est pas l’unique facteur à prendre en compte Coléoptères saproxyliques dans les hêtraies : le bois mort n’est pas l’unique facteur à prendre en compte

Une étude dans diverses hêtraies a montré que non seulement les réserves forestières naturelles, mais aussi certaines forêts de production pouvaient constituer des habitats attractifs pour des espèces de coléoptères saproxyliques.

30.06.2011
75.075.075.075.075.0 (36)
La Rosalie des Alpes (Rosalia alpina) La Rosalie des Alpes (Rosalia alpina)

La Rosalie des Alpes vit dans des hêtraies qui ne sont ni rares ni menacées en Europe centrale. Mais parce que ses larves se développent durant plusieurs années de bois mort de hêtre exposé au soleil, ce coléoptère est menacé.

18.03.2005
73.6773.6773.6773.6773.67 (62)
Les pics – habitants exigeants des forêts Les pics – habitants exigeants des forêts

Les pics font sans doute partie des espèces animales les plus connues qui habitent la forêt. Pour de nombreuses personnes, leur son retentissant tel un roulement de tambour. Ils jouent un rôle particulièrement important comme constructeurs de niches.

05.12.2005
61.061.061.061.061.0 (18)
Bois mort: à dangers spécifiques, mesures de sécurité adaptées Bois mort: à dangers spécifiques, mesures de sécurité adaptées

Le bois mort est un élément important de l'écosystème forestier. Les travaux de bûcheronnage dans les peuplements riches en bois mort présentent toutefois plus de risques que dans les peuplements contenant peu de bois mort.

06.01.2011
51.6751.6751.6751.6751.67 (44)
Nettoiement du parterre de coupe Nettoiement du parterre de coupe

Le nettoiement des parterres de coupe s’effectue pour diverses raisons telles que la sécurité au travail, la création d’un peuplement, l’apport de soins au peuplement ou la protection forestière. Le maintien d’une "propreté inconditionnelle" n’est toutefois plus de mise aujourd’hui.

08.02.2006
49.3349.3349.3349.3349.33 (69)